Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 07:28

Logo de MédiamétrieMédiamétrie, qui aurait devancé GFK et comScore, annonce avoir obtenu l'autorisation de l'AFMM (Association Française du Multimédia Mobile) de mesurer l'audience de l'internet mobile français.
Médiamétrie propose une solution qui a été validée par les trois opérateurs métropolitains en vue de permettre au marché de la publicité sur mobile (la M-Pub) de décoller.
Les annonceurs ne se précipitent pas sur ce média très prometteur par manque d'outils de mesure certifiés leur permettant de mesurer la rentabilité de leur investissement.
Les outils qui sont proposés actuellement pour mesurer l'efficacité d'une campagne ne sont pas standardisés.
L'annonce faite par Médiamétrie le 8 juillet 2009 pourrait normaliser les choses.
L'AFMM  indique dans un communiqué que "Ce choix devrait être confirmé à l'issue d'une phase de test et de spécification détaillée".
Médiamétrie devra pour produire ses résultats exploiter de manière exhaustive les données d'usages des mobinautes enregistrées par les opérateurs mais rendues anonymes.
Les résultats ne seront donc pas soumis à caution, puisque s'appuyant sur l'ensemble des données des opérateurs, et non sur un panel (comme ceux de la TV ou d'Internet).
Les résultats pourront être présentés selon les couches socio-démographiques, et pourront aller jusqu'au croisement avec les données de l'Internet traditionnel.
Les premières productions de statistiques sont attendues pour le premier semestre 2010 après une série de tests impliquant aussi les annonceurs, les agences médias et conseils, les régies, et les éditeurs de sites mobiles.
Avec cet outil fiable, tout ne sera pas fini pour autant et d'autres difficultés restent à surmonter dans le monde de la M-Pub : coût pour mille (CPM) élevé, manque de standards technologiques malgré les recommandations, cadre réglementaire contraignant...
Ce qui fait dire au cabinet Ineum Consulting, que l'un de deux scénarios pourraient se dérouler.
  • un optimiste, voyant les annonceurs croire au mobile et dans ses acteurs ayant normalisé les technologies technologies, ce qui ferait s'élever le marché mondial à 30 milliards de dollars en 2014, soit une croissance de 45% par an.
  • un pessimiste autour d'offres toujours hétérogènes, manquant d'outils de mesure et donc entrainant la prudence des annonceurs, et donc un marché qui ne devrait croître que (!) de 35% par an pour atteindre 20 milliards de dollars en 2014.
Indication : le marché de la publicité mobile français représentait environ 20 millions d'euros en 2008

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • : L'information TIC vue par DM Conseil, cabinet de conseil TIC installé à l'île de La Réunion
  • Contact

Recherche

Archives