Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 08:21
Photo de différents types de supports magnétiquesRegardez-vous souvent vos milliers de photos numériques ? Vos enregistrements par caméscopes sont-ils facilement accessibles ? Souhaiteriez-vous accéder en ligne à des archives numériques pour éviter des déplacements ?
Ces questions nous nous les posons tant au niveau personnel que professionnel, et nous recevons en réponse une autre question : quid du stockage des volumineux fichiers numériques que nous produisons tous ?
Les professionnels de l'audiovisuel ont eux été vite sensiblisés sur le sujet car l'archivage est vital dans leur activité.
Par ailleurs les conservateurs de patrimoines artistiques et audivisuels se sont lancés dans la numérisation des fonds, produisant des volumes énormes de données numériques.
L'archivage est basé sur des supports de moins en moins coûteux  mais qui nécessitent des copies de sécurité périodiques car ils sont sujets à détérioration.
La normalisation de ces supports, leur capacité de stockage et leur longévité sont variables.
Leur stockage doit aussi se faire dans des conditions spécifiques d'environnement (humidité, température, poussière,...) car l'affaiblissement du champ magnétique pour les supports de ce type ou les surfaces, les mécanismes, les composants électroniques pour les autres supports ne les rendent pas permanents.
Déjà en 2005 cette problématique était connue et les premiers conseils sont apparus, avec des exemples de cas où un patrimoine numérique était devenu inutilisable faute de précautions.
Le Département de recherche de la Cornell University Library a publié un excellent didacticiel sur le sujet de la conservation des archives numériques qui pourrait servir de base de travail à nombre d'acteurs préoccupés par la longévité des supports.
Après la conservation, la restitution fait aussi partie des préoccupations avec par exemple l'attente des débits nécessaires pour accéder à distance à des oeuvres numérisées en haute définition.
Avant la restitution proprement dite il faut retrouver l'oeuvre recherchée, ce qui peut se révéler difficile si on ne s'est pas entouré de précautions préalables (qui retrouve à coup sûr la photo de al réunion de famille de l'été dernier sans hésiter sur le choix du support - encore lisible ! - ou le dossier qui la contiendrait ?).
Il convient donc de répertorier et indexer les supports numériques - c'est bien le cas dans les supports physiques depuis bien longtemps.
Différentes normes existent comme la norme AFNOR Z42-013 de 1999 ou la norme AFNOR Z43-400 de 2005 sur l’archivage des données électroniques, car l'échange de données est aussi nécessaire entre systèmes d'information et d'archivage.
Des prestataires de services se spécialisent dans cette activité et offrent des compléments à l'archivage numérique, comme l'enlèvement à domicile, la numérisation, l'indexation et le stockage des originaux papier avec restitution à la demande.
Il y a lieu d'étudier ces solutions sécurisées qui certes ont un coût mais qui permettent aussi de réaliser des économies mesurables facilement (diminution des espaces de stockage dans des immeubles de bureaux chers au mètre carré,...).

image : supports.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • : L'information TIC vue par DM Conseil, cabinet de conseil TIC installé à l'île de La Réunion
  • Contact

Recherche

Archives