Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 19:22

Faisceau de fibres optiques au dessus de La ReunionCe 9 février 2011 s'est tenue une réunion avec les acteurs publics et privés intervenant dans les communications électroniques pour le rendu de la première phase de l'étude sur le Très Haut Débit confiée au cabinet TERA Consultants par la Préfecture et le Conseil Régional de La Réunion.

Après que les objectifs, notamment au niveau du développement économique, et le cadre national de ce plan lancé en juin 2010 aient été rappelés, l'état des lieux et le diagnostic ont été présentés.

Le cadre réglementaire ayant été arrêté par l'ARCEP en décembre 2010 pour ce qui concerne le fibrage du "hors zones très denses", le plan THD de La Réunion souffre de moins d'incertitude pour avancer et s'inscrit dans la dynamique nationale du Grand Emprunt.

Parler de Très Haut Débit (THD) c'est réfléchir principalement au déploiement de la fibre optique, et dans sa version la plus aboutie de desserte jusqu'à l'abonné avec cette technologie, le FTTH (Fiber To The Home).

Pour ce projet d'une durée qui serait de l'ordre de la décennie, les défis à relever pour La Réunion ont été identifiés :

  • Basculer dans le THD sans retard
  • Transformer les caractéristiques de La Réunion  en atouts pour le déploiement de la boucle locale
  • Renforcer l'usage de la liaison avec le reste du monde
  • Définir les outils financiers et la gouvernance


Basculer dans le THD sans retard

Augmenter le nombre de Noeuds de Raccordement d'Abonnés (NRA) actuellement utilisés par les lignes de cuivre ;
Les transformer en Points de Mutualisation (PM) de la desserte fibre des abonnés.

Transformer les caractéristiques de La Réunion en atouts pour le déploiement de la boucle locale

Il faudrait arriver à raccorder les 250.000 foyers de La Réunion par 1.000 minimum par Point de Mutualisation (PM) et mutualiser les déploiements derrière les PM (avantage du co-financement pour les opérateurs qui pourraient se regrouper en consortiums publics, privés ou mixtes).

Tout ceci en bénéficiant du cadre réglementaire du fibrage obligatoire des logements neufs et l'inclusion des infrastructures fibre dans les investissements de voirie, ce qui réduit sensiblement leur coût.

Renforcer l'usage de la liaison avec le reste du monde

Techniquement les câbles sous-marins SAFE et LION (1 + 2) qui relient ou relieront (LION 2) La Réunion au reste du monde ne devraient pas soulever de difficulté immédiate, leur dimensionnement permet d'absorber 10 fois le trafic actuel.

C'est économiquement que le surcoût structurel devra être gommé pour que les offres n'en souffrent plus.

Des économies de bande passante pourront aussi être réalisées par la mutualisation de serveurs de cache et l'implantation à La Réunion de "Data Centers"

Définir les outils financiers et la gouvernance

Les sources de financement déjà identifiées et accessibles aux collectivités et opérateurs sont :

(Les sommes ci-dessus sont des sommes à considérer au niveau national, chaque projet régional sera étudié dans le cadre des ces enveloppes)

La densité de population permettra de trouver les zones qui ont le plus besoin d'être aidées sur le territoire de La Réunion.

Pour éviter des frais d'exploitation de 2 réseaux sur une même zone il serait judicieux d'envisager un remplacement complet et organisé du cuivre par la fibre FTTH.


Etapes suivantes du Plan Très Haut Débit

 

La Phase 2 de l'étude - la concertation - est lancée, la synthèse devrait être disponible mi mars 2011.

La Phase 3 - élaboration de la stratégie - pourrait fournir la stratégie de cohérence numérique pour début mai 2011,lorsque les choix entre différents scénarios seront effectués.

Le Schéma Directeur Très Haut Débit sera établi dans le courant du 3ème trimestre 2011.

Coïncidence : cette réunion s'est tenue le jour même où ARTESI nous informait de la publication par l'IDATE de son rapport “Services over FTTH/B”.

Valérie Chaillou, Chef de projet à l'IDATE indique que "Des services plus innovants devraient se généraliser à l'avenir. Les services TV et vidéo (TV 3D, catch-up TV, TV interactive), associés au multi-équipement des foyers numériques (TV connectée, assistants multimédias, tablettes, smartphones) et à la simultanéité des usages, seront les principaux moteurs du THD. En parallèle, les services de communication (visioconférence résidentielle) et d'autres services de type commerciaux ou services à la personne (télémédecine, téléformation…) devraient également se développer".
Son avis d'expert est que "pour chaque catégorie, il existe des services plus ou moins matures, voire encore émergents ou seulement en cours de développement.
A priori, les services les plus matures ne requièrent pas de débits aussi élevés que ceux disponibles au travers des réseaux FTTH/B puisqu'ils ont été proposés au public alors que le THD n'était pas encore déployé ou très peu.
Mais au fur et à mesure de leur développement, les nouveaux services semblent intégrer des contraintes de performance de plus en plus importantes, qu'il s'agisse de débit ou de symétrie."
Cette étude “Services over FTTH/B” est disponible sous forme papier en français pour la somme de 1.900 € HT ou sous forme de fichier .pdf pour 2.500 € HT.
Source ARTESI sous Créative Commons CC pour les informations sur le rapport IDATE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • : L'information TIC vue par DM Conseil, cabinet de conseil TIC installé à l'île de La Réunion
  • Contact

Recherche

Archives