Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 07:45
Panneau indicateur entrée parking Vinci ParkLes clients des parkings Vinci (Vinci Park) en Métropole pourront bientôt pouvoir payer leur stationnement ou gérer leurs abonnements en passant leur téléphone mobile devant une borne.
Ce n'est pas que le paiement sans contact que Monext vient de développer pour Vinci Park, c'est un véritable bouquet de services interactifs sans contact.
SmartPark, c'est le nom de ce bouquet, comprend :
  • le paiement électronique du stationnement,
  • le contrôle d'accès au parking,
  • la gestion des abonnements et des avantages clients,
  • la géolocalisation,
  • la diffusion de contenus, publicitaires par exemple.
Toutes ces opérations seront réalisables par téléphone mobile, ou tout autre support équipé d'une puce NFC.
SmartPark est l'un des projets du pôle de compétitivité "Transactions électroniques sécurisées" que la Direction Générale de la Compétitivité de l'Industrie et des Services a retenus, lors de l'appel à projets destiné à développer les services sans contact.
Hicham El Maaroufi, directeur du projet SmartPark de Monext déclare : "A travers les nouveaux usages de ce projet, c'est une nouvelle étape franchie dans le développement de la technologie sans contact, appelée à connaître un formidable développement dans l'avenir".
Monext est un important acteur du paiement électronique en France, avec ou sans carte, qui gère plus de 2 millions de cartes bancaires, 3 millions de cartes de transport et 5 millions de cartes privatives de type carburant ou grande distribution.
Vinci Park n'est autre que le leader européen du stationnement qui gère 1.700 parkings dans le monde (Sodiparc à La Réunion est une filiale de Vinci Park).
Repost 0
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 07:23
Photo des faces avant et errière du Lenovo oPhone O1Le smartphone oPhone va sortir en Chine, juste avant l'arrivée de l'iPhone.
Craignant l'arrivée de l'iPhone prévue en octobre 2009 sur son territoire, la Chine a de plus poussé le mimétisme à l'extrême avec le smartphone oPhone O1.
C'est China Mobile, l'opérateur leader en Chine qui va commercialiser ce nouveau smartphone fabriqué par Lenovo Mobile.
Il est équipé d'un système d'exploitation basé sur l'OS libre et gratuit de Google, Android auquel à été ajoutée une couche interface le faisant ressembler étrangement à celui de l'iPhone (!).
L'oPhone O1 disposera aussi de :
  • un écran de 3,5 pouces pour une résolution de 480 x 320 pixels,
  • une puce GPS,
  • un appareil photo numérique de 5 megapixels,
  • une connexion Wi-Fi,
  • un emplacement mémoire Micro SD,
  • un tuner de TV mobile à la norme CMMB.
Deux versions de 8 et 16 Go de mémoire Flash seront disponibles.
Les prix de vente seul n'ont pas été annoncés mais l'on sait que le coût de production de l'appareil serait d'environ 200 dollars, donc sensiblement le même que celui de l'iPhone, en dépit d'un système d'exploitation gratuit.
Le tarif avec abonnement chez China Mobile devrait se situer entre 1.000 et 1.500 Youans (100-150 euros).
L'arrivée du oPhone O1 est importante car les constructeurs de smartphones qui subissent en occident une récession forte convoitent tous le marché chinois représentant déjà pour eux une part de marché de 10% et qui devrait grimper à 30% d'ici à 2013.
C'est néanmoins un marché très protégé par les autorités de régulation chinoises qui ont imposé l'utilisation de la norme de communication chinoise TD-SCDMA (moins aboutie que les normes occidentales mais dont l'ambition est de freiner l'arrivée des appareils étrangers) à China Mobile, principal opérateur mobile avec 72% de parts de marché (soit plus de 480 millions d'abonnés !!!).
Cette obligation ne concerne pas le second opérateur du pays, China Unicom (140 millions d'abonnés), par qui devrait donc passer l'iPhone, dès octobre 2009.
Repost 0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 07:16
Verre de bière brune GuinessAu Etats-Unis, Guiness propose sur l'App Strore d'Apple une application permettant de trouver et se guider par GPS vers le pub le plus proche servant la célèbre bière brune.
Comme autre fonctionnalité, l'application Guiness propose également :
  • une règle virtuelle permettant de mesurer la hauteur de la mousse dans les pintes,
  • des fonds d'écrans,
  • un flux RSS d'actualités de la marque.
Contrairement à la plupart des marques qui l'offrent gratuitement, Guinness a décidé de faire payer son application iPhone 1,99 dollar.
Comme il a le GPS, le grand amateur de Guiness feru de technologie doit surement veiller à positionner le guidage retour vers son domicile !
Clin d'oeil à un développeur d'application iPhone à La Réunion qui se reconnaitra, il adore la Guiness !
Repost 0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 10:18
Logo free avec menace par pistolet sur fond de licence 3GXavier Niel, patron du groupe Free/Iliad, a fait encore une fois dans le spectaculaire lors d'un portrait dressé par "The Economist" le 10 septembre 2009.
Il évoque une cabale des acteurs en place contre la candidature de Free à l'obtention de la 4ème licence 3G en Métropole.
Il a qualifié l'opération de "TSF" - Tout Sauf Free !
Au dela de l'arsenal judiciaire comme la plainte pour prix de licence jugé trop bas par les opérateurs en place (Bouygues Telecom et surtout Orange et SFR qui se partagent 80% du marché), Xavier Niel fait plus que des allusions en disant :
  • qu'il croît savoir qu'un opérateur (dont il ne cite pas le nom mais qui ne ferait pas partie des '3 grands') préparerait une candidature visant à battre Free et, qui par la suite, revendrait sa licence à des groupes en place...
  • que la menace, en plus d'être économique, serait même physique ! "Si je devais me suicider ou mourir dans un accident de voiture dans les trois prochains mois, vous saurez que les menaces étaient sérieuses, car je ne suis pas du tout suicidaire et je conduis très prudemment" (l'article débute ainsi), et ajoute même qu'en 2004 un dirigeant de TF1 (qu'il ne nomme pas) lui promettait de le "clouer sur un mur".
Xavier Niel menacé de mort ?
L'homme n'en est pas à une déclaration exagérée près, alors faut trier dans le lot ... comme le fameux "scoop" lors d'un tchat où il avait annoncé qu'il arriverait bientôt à La Réunion avec une offre à 19,90 € !
Concernant les menaces de mort, contacté aussitôt par Eco89, Xavier Niel a expliqué par mail : "Je l'ai dit sur le ton de l'humour (enfin bon, si un truc de ce genre se produit cela n'en n'aura pas été) et je pense que cela a été repris trop au premier degré."
Repost 0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 07:40
Photo d'un utilisateur de mobileSelon les derniers chiffres l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), 99,82% de la population de métropole est couverte par au moins un opérateur mobile 2G (97,7% de la surface du territoire).
L'établissement de ce bilan est prévu par la loi du 4 août 2008 de modernisation de l’économie dite LME.
Il comprend notamment un atlas départemental présentant, département par département, y compris pour les départements et collectivités d’outre-mer, les cartes de couverture de chaque opérateur.
Cet atlas contient également, pour chaque département ou collectivité, une carte représentant les zones où tous les opérateurs sont présents ("zones noires"), les zones où seulement une partie d’entre eux offrent leurs services ("zones grises"), ainsi que les zones non couvertes ("zones blanches").
Les chiffres affichent un taux de zones blanches résiduelles de 0,18% de la population, soit environ 100.000 habitants.
De plus, 97,8% de la population est couverte par les trois opérateurs mobiles à la fois (zones noires).
A La Réunion cette proportion ne peut être supérieure à 69,8 % couverture, taux du 3ème opérateur.
Le taux de zones grises (un ou deux opérateurs présents, mais pas les trois) est quant à lui évalué à 2% de la population.
Trois quarts de ces zones grises sont des zones à 2 opérateurs (soit 1,5% de la population) et un quart sont des zones à 1 opérateur (soit 0,49% de la population).
La notion de couverture 2G utilisée pour la représentation sur les cartes correspond à "la possibilité de passer un appel téléphonique et de le maintenir une minute, depuis un téléphone portable, à l’extérieur des bâtiments, en situation statique" (dis Tonton ! Pourquoi tu tousses,... quand je parle de mobile ?).
Une zone est déclarée couverte si la probabilité est suffisamment forte de pouvoir accéder dans cette zone à un service donné avec une qualité définie (!!!).
Ce rapport sera complété par un bilan de la couverture mobile de troisième génération (3G), qui sera publié par l’ARCEP à l’automne 2009.

Par ailleurs, l’ARCEP publie aussi les résultats de son observatoire de l’Internet haut débit qui montre que la France comptait 18,675 millions d'abonnements Internet haut débit au 30 juin 2009, dont 17,625 millions d'abonnements ADSL, en augmentation de 334.000 sur le 2ème trimestre (+ 1,8%) et de 1,986 millions sur un an (+12%).
Avec, au 30 juin 2009, 9,12 millions d’accès achetés sur le marché de gros à France Télécom par les opérateurs alternatifs, le marché des offres de gros du haut débit par ADSL continue de progresser à un rythme soutenu confirmant l'appétence des clients pour les offres sans abonnement téléphonique classique.
Avec plus de 5,5 millions d'accès au total et 322.000 accès supplémentaires au 2ème trimestre 2009, le dégroupage total représente plus de 62% de ce marché.
L'ARCEP diffusera les résultats définitifs pour le deuxième trimestre 2009 lors de la publication de son Observatoire des communications électroniques le 2 novembre 2009.

Accéder aux cartes de la couverture du territoire en téléphonie mobile
Les résultats de son observatoire de l’Internet haut débit
Repost 0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 08:46
Photo du Nokia N900 montrant le clavier coulissantLes rumeurs se faisaient persistantes et les indiscrétions filtraient autour du Nokia N900.
L'annonce par Nokia du N900 est officielle depuis le 27 août 2009, quelques jours avant le "Nokia World" organisé cette année à Stuttgart où il rivalisera avec le Booklet 3G.
Le géant Finlandais des mobiles de première génération veut reprendre la tête avec cette nouvelle tablette téléphone.
La tablette N900 permet d'appeler et d'être appelé via ses fonctions GSM contrairement aux tablettes précédentes de Nokia (N800 et N810) ne pouvaient être utilisées que pour leurs fonctions de voix sur IP.
Le N900 fonctionne sous la système d'exploitation multitâche "Maemo 5" issu de GNU/Linux.
L'interface tactile a été revue et peut être personnalisée, notamment via un système de widgets.
A peine plus épais qu'un iPhone (dimensions 110.9 x 59.8 x 18 mm pour 181 g), le Nokia N900 dispose d'un clavier coulissant AZERTY et un grand écran tactile de 3,5 pouces doté d'une résolution d'écran jamais vue pour cette taille (800*480 pixels).
Les caratéristiques techniques principales sont déjà impressionantes (pour voir toutes les caratéristiques détaillées) :
  • processeur ARM Cortex-A8 cadencé à 600 Mhz
  • 1 Go de mémoire vive
  • circuit 3D compatible OpenGL 2.0
  • mémoire interne de 32 Go extensible via une carte mémoire microSD de 16 Go
  • connectivité 3G+, Wi-Fi 802.11 b/g, Bluetooth 2.1 stéréo, USB 2.0, jack 3,5 mm + sortie TV
  • compatibilité quadribande (avec GPRS et Edge)
  • module A-GPS intégré livré avec Ovi Maps
  • appareil photo de 5 megapixels avec autofocus
  • récepteur FM intégré
  • navigateur Web basé sur le moteur Mozilla
  • support de Flash et de Skype
  • capacités de multifenêtrage
Il sera disponible en France dès le mois d'octobre 2009.
Le hic, avec un prix cible fixé à 649 euros, le Nokia N900 aura du mal à s'imposer à moins que les offres proposées par les opérateurs (terminal + abonnement) soient aussi attractives que celles incluant les iPhone, BlackBerry et Google Phone.
vidéo de présentation du N900 sur Youtube
Repost 0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 10:39
Symbole autorisant l'utilisation du téléphone portableD'après un article de Juliette Lamontagne sur Design Observer, les mobiles ne sont pas que des jouets en classe, ce sont des machines d'apprentissage !
Aussi surprenant que cela puisse paraitre, les étudiants issus des quartiers les plus pauvres de New York arrivent à l'école chaque jour avec mobiles et doivent déposer à l'entrée ces "puissants outils d'apprentissage" (et payer des frais de vestiaire de dollar par jour !) parce que leurs mobiles sont de véritables ordinateurs personnels qui sont interdits par le chancelier de l'école de New York, Joel Klein.
Beaucoup d'étudiants essaient alors de contourner les détecteurs de métaux et les scanners pour pouvoir entrer en classe avec leur mobile.
Ce ne serait bientôt plus nécessaire car le secrétaire américain à l'Éducation, Arne Duncan, défend le mobile en demandant de "Trouver les moyens d'utiliser les téléphones mobiles" pour compléter les cours et améliorer l'éducation en respectant les lignes directrices fédérales.
Fort du constat qu'aux États-Unis, 76 pour cent des âges des élèves de 12 à 18 ont leur mobile, il a été reconnu que c'est là l'équipement le plus abordable pour permettre l'accès à la technologie et réduire la fracture numérique.
C'est plus facile de commencer avec un outil que les jeunes connaissent et aiment déjà, donc moins sujet à rencontrer de résistance que du matériel ou des logiciels conventionnels.
Il y a néanmoins des défis de plusieurs ordres à reléver : l'hétérogénéité du parc, les petits écrans et le style de communication tronquée (langage sms !).
Les appareils mobiles sont, et continueront à être, une partie intégrante de la vie des élèves, donc il convient de faire avec.
Pour la traduction de l'article original, un résultat acceptable avec le traducteur de page de Google Tools.
Repost 0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 09:55
Mobile au dessus d'une carte géographique de l'EuropeDe 2004 à 2007, la Commission Européenne a déjà fourni 25 millions d'euros destinés à la recherche sur la norme Long Term Evolution (LTE).
La Commission Européenne va ajouter 18 millions d'euros dans cette recherche sur la norme de téléphonie mobile de quatrième génération (4G).
Avec un débit de 100 mégabits par seconde, la technologie 4G sera dix fois plus rapide que la 3G et donc améliorera considérablement l'accès mobile à Internet, à la télévision ou aux vidéos à la demande sur mobile.
De plus les réseaux LTE nécessiteront moins d'antennes que pour la norme GSM.
Bruxelles veut avec cette aide à la recherche accélérer le développement de cette norme de téléphonie mobile dont les premières commercialisations sont prévues début 2010 en Europe.
Au niveau mondial, les opérateurs de télécommunications devraient eux investir quelque 6 milliards d'euros dans les équipements LTE d'ici 2013 pour le développement de cette norme.
La technologie 4G, qui doit à terme remplacer les normes de deuxième (GSM) et troisième génération (3G), est actuellement en phase de test en Finlande, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Norvège et en Suède (ces deux derniers commercialseront la 4G au cours du premier semestre 2010).
Orange pourrait lancer la 4G en France en 2011 ou 2012.
Repost 0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 07:37
Photo de mobinaute en actionProjicom a publié sur son site projicom.re le bilan des premiers sondages en ligne réalisés ces dernières semaines pour que l'on ait une idée, entre autres, des services utilisés sur téléphone mobile à La Réunion - hors communications vocales - car un téléphone mobile sert encore à cela :)
Concernant les utilisations les plus fréquentes on apprend que les votes ont donné :
  • 93% pour les SMS
  • 20% pour les mails
  • 20% pour écouter de la musique
  • 15% pour les capacités de l'APN
  • 10% pour les MMS
  • 10% pour naviquer sur Internet
  • 8% pour l'agenda
  • 5% pour enregistrer des vidéos
  • 3% pour des jeux

Ipsos MediaCT a fait lui une étude sur les usages mobiles en Métropole sur les six derniers mois pour le compte de l'Association Française du Multimédia Mobile (AFMM) qui fournit les principaux résultats suivants :
  • 94% pour les SMS vers des individus
  • 6o% pour les MMS vers des individus
  • 21% pour des SMS vers des services entrprises
  • 4% pour des MMS vers des services entreprises
  • 73 % des mobinautes âgés de 15 à 50 ans déclarent souhaiter avoir accès à des informations géolocalisées.
  • 31% utilisent l'internet mobile en majorité pour consulter l'actualité (59%)
  • 46% des mobinautes possèdent un forfait illimité.

C'est devenu en peu de temps, après les échanges de SMS (94 % des répondants) et de MMS (60 %), l'usage le plus important du mobile, outre les communications vocales.

BenchMark Group vend son étude 2008 sur sites et services mobiles de 180 pages en ligne jusqu'au 24 septembre (parution 2009 en vue ?) au prix de 1.390 € HT au lieu de 1.740 € HT.

Selon une étude réalisée par Ipsos MediaCT pour le compte de l'Association française du multimédia mobile (AFMM), 31 % des détenteurs de téléphones mobiles ayant entre 15 et 50 ans se sont connectés à l'Internet mobile durant les six derniers mois. C'est devenu en peu de temps, après les échanges de SMS (94 % des répondants) et de MMS (60 %), l'usage le plus important du mobile, outre les communications vocales.
Repost 0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 07:42
Boules de lotoLe secrétaire d'Etat à la Coopération, Alain Joyandet, avait fait la proposition de lancer un jeu sur le Web pour financer l'aide au développement en Afrique.
LudWin Group, société française "fournisseur pour les opérateurs de jeu", propose de lancer en France un loto par SMS pour la fin de l'année 2009, dont une partie des recettes servirait à financer des causes humanitaires en Afrique.
L'ouverture officielle du marché français des jeux d'argent en ligne n'est pas encore effective.
Ceci ne serait pas un frein au démarrage du projet d'après LudWin Group qui considère qu'un jeu par SMS serait comparable à ceux proposés par les groupes de télévision (tirages aux sorts,...) et donc non assimilé aux jeux en ligne.
La mise unitaire serait de 50 centimes d'euros, et les joueurs gagneraient des lots en numéraire de 15 à 200.000 euros par semaine ou des lots en nature fournis par des sponsors.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • : L'information TIC vue par DM Conseil, cabinet de conseil TIC installé à l'île de La Réunion
  • Contact

Recherche

Archives