Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 07:09

Logo Bouygues TelecomLe 29 avril 2011 les Bbok ADSL et Fibre de Bouygues Telecom se sont transformées en HotSpot Wi-Fi.

Les 700.000 abonnés peuvent donc se déplacer sur un réseau qui leur est ouvert.

L'option mettant à disposition le réseau Wi-Fi à la communauté d'abonnés Bouygues Telecom est activée par défaut mais peut être désactivée.

Bouygues fait transiter le trafic Wi-Fi par une autre adresse IP que celle de la ligne fixe afin d'éviter aux abonnés de subir les conséquences d'une utilisation illégale.

Un maximum de 3 Mbps est alloué à l'usage public et les services Internet, la téléphonie et la télévision sont gérés de façon à ce que le client Bbox reste prioritaire en cas de connexion Wi-Fi.

Bouygues lance ce réseau communautaire après ceux de Orange, Free et SFR.

Aussi séduisante soit l'idée et la taille de l'opérateur, un réseau communautaire de ce type se limite aux HotSpots du même opérateur, sauf SFR qui a rejoint FON, la plus grande communauté Wi-Fi mondiale avec plus de 3 millions de FonSpots.

Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 07:47

http://img.over-blog.com/230x120/2/75/37/57/Images-suite2/Logo_SNCF.jpgL'objectif est bien sûr de généraliser la connexion Internet sur le réseau TGV à partir des travaux et des tests effectués depuis 2007.

A partir du 1er décembre 2010 la SNCF ouvre un accès au W-iFi dans le TGV Est qui sera rapidement étendu en Allemagne, Suisse et Luxembourg.

C'est une collaboration entre Orange, Capgemini, Alstom, Bolloré et Eutelsat, qui a permis d'installer la Box TGV dans les 52 rames du TGV Est, avant de l'étendre aux 450 rames TGV de la SNCF.

La mise au point du dispositif a coûté 70 millions d'euros.

Il utilise le Wi-Fi pour diffuser dans les rames une connexion par satellite.

L'effort a porté sur la conception de nouveaux type de paraboles et à s'affranchir des vibrations des trains.

Les coupures en devraient intervenir que dans les tunnels et les connexions théoriques sont de 20 Mbps en download et 512 Kbps en upload.

Caractéristiques :

  • service identique en première et en deuxième classe,
  • accès classique au réseau,
  • plus de 100 contenus mis à jour tous les mois (journaux, vidéos, jeux, cours de langue ou de cuisine, "pack enfant"), nouveauté par rapport aux expérimentations sur le TGV Thalis vers la Belgique,
  • informations en temps réel sur la localisation du train, les correspondances et les gares d'arrivées,
  • option achetable lors de la réservation du billet, au prix de 4,99 euros l'heure ou 9,99 euros pour le trajet pour 9,99 euros, ou par carte prépayée en voiture-bar.
  • les contenus eux seront proposés entre 0,49 euros et 5,49 euros.
Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 07:04

Photo du boitier DominoDomino est un petit appareil qui permet à 5 équipements de se partager en Wi-Fi sécurisé une connexion 3G+ que Orange a lancé en juin 2010.


On insère dans le Domino une carte SIM 3G+ provenant d'un abonnement Orange et ensuite l'appareil devient autonome, il est même doté de sa propre batterie qui se recharge sur port USB ou sur prise électrique.


C'est un point d'accès wi-fi idéal lors de déplacements ou de réunions.


Le Domino est proposé dans toutes les boutiques Orange en "France métropolitaine" ou sur orange.fr à 239 euros seul ou à 49 euros pour la soucription d'un abonnement avec engagement de 12 mois ou à 29 euros pour la soucription d'un abonnement avec engagement de 24 mois.
Un peu cher pour un routeur Wi-Fi seul mais la liberté n'a pas de prix !

 

Ses caratéristiques principales :

  • Poids: 21 g
  • Dimensions: 95 x 48 x 13 mm
  • Couleur : blanc
  • Connectivité : HSDPA-7.2Mbps, HSUPA-5.76Mbps, UMTS, EDGE/GPRS/GSM, WIFI 802.11b/g
  • Autonomie : 4-5 heures

Sur la page descriptive de Orange.fr il est conseillé
"Afin de garantir un débit satisfaisant, il est recommandé de limiter la connexion à 2 terminaux en même temps :
1 terminal : débit de 7.2Mbps(DL)
2 terminaux : débit de 3.6 Mbps(DL)"


4-5 heures d'autonomie dans le cirque de Mafate devraient être suffisantes pour qu'un groupe de randonneurs puisse envoyer ses clichés de la journée sans délai via le net

Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 07:08

Logo ville d'OrleansC'est une initiative de la ville d'Orléans qui a décidé d'offrir le Wi-Fi gratuit 7/7 jours sur 7 et 24/24 h.
Cette inititiave faisait partie du projet municipal de 2008 de l'équipe de Serge Grouard, maire d’Orléans et député du Loiret qui a placé son deuxième mandat sous l’emblème du rayonnement, de la proximité et du développement durable.
A partir du 21 juin prochain, 18 points d'accès seront ouverts le 21 juin 2010 à Orléans.
10 points d'accès sont prévus en centre ville et 8 en périphérie (situés pour couvrir 11 places, 4 parcs et 3 jardins).
Les sites équipés du Wi-Fi seront repérables par une signalétique adaptée.
Pour créer le compte qui permettra d'être reconnu il faut passer par une inscription sur le portail de la ville (optimisé pour smartphone), et surtout y laisser son numéro de téléphone portable qui recevra le mot de passe par SMS.

Donc, pas de portable, pas de Wi-Fi... et surtout nous avons déjà eu l'occasion de dire qu'il ne s'agit nullement d'un procédé sûr d'identification du titulaire du compte (cartes prépayées,...) ou pénalisant pour les touristes (roaming sms difficile pour les abonnés dans certains pays).
Chaque HotSpot disposera d'une connexion à 4 Mbits/s partagée entre les connectés simultanés selon le protocole Wi-Fi, et le réseau des 18 HotSpots supportera jusqu'à 200 connexions simultanées.

Une session ne pourra durer plus de 6 heures, une nouvelle connexion devra être effectuée pour continuer après déconnexion automatique.
La Mairie précise que les données de connexion seront conservées un an.
C'est la société SRTC qui a remporté la consultation pour la fourniture, l'installation, l'exploitation et la maintenance.
L'investissement s'élève à 70.000 euros. Le coût de fonctionnement annuel sera de 2.000 euros par sites (soit 36.000 euros par an).

Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 22:36

Logo du WiGigLa Wireless Gigabit Alliance créée il y a un peu plus d'un an et qui rassemble les plus grands noms de l’industrie (Broadcom, Cisco, Dell, Intel, Microsoft, NEC, Nvidia, Nokia, Samsung...), a défini le WiGig, en publiant les spécifications permettant des échanges de données à 7 Gbps tout en fonctionnant avec le Wi-Fi existant (2.4 et 5 GHz).
Un tel débit de 7 Gbps permettrait le transfert sans fil d'un flux vidéo HD entre un ordinateur et un téléviseur.
La Wi-Fi Alliance et la Wireless Gigabit Alliance ont annoncé un accord en vue de définir la future norme Wi-Fi haut débit dans la bande des 60 GHz.
La Wi-Fi Alliance est en cours d'évaluation du WiGig en vue de l'intégrer éventuellement dans la norme WiFi.
Comme cela pourrait prendre plusieurs mois, les premiers produits compatibles WiGig ne verraient pas le jour avant la seconde moitié de l'année 2011.

Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 18:39
logo du wimaxDébordé par le LTE (Long Term Evolution ou 4G) dans le haut débit mobile, les perspectives de développement du WiMax deviennent de plus en plus étroites.
Le WiMax s'achemine donc tout droit vers un marché de niche comme les pays émergents ne disposant pas encore de réseaux filaires, pour proposer des accès haut débit sans fil, marché convoité par exemple par Samsung.
Selon un porte-parole de Cisco, cité par FierceBroadbandWireless, le leader des équipements réseaux va abandonner tous ses développements de produits autour du WiMax.
Même si en 2007, Cisco s'était offert Navini Networks, un spécialiste des réseaux d'accès WiMax, En tout cas, du côté de Cisco, cette décision ne sera pas lourde de conséquences car il s'était aussi offert Starent Networks pour maîtriser les deux technologies.
Mais comme beaucoup, le géant américain a constaté que le "grand frère du Wi-Fi" avait perdu la guerre du haut débit mobile face au LTE (Long Term Evolution ou 4G) qui s'impose un peu partout dans le monde.
Nokia a aussi abandonné le WiMax pour se concentrer sur le LTE.
"Nous étions favorables à cette technologie mais les conditions ont changé, on l'a vite compris", disait à ZDNet.fr il y a quelques mois Sergé Ferré, vice-président corporate de Nokia.
Intel qui espérait rejouer le coup de succès wi-fi de Centrino n'en espère plus grand chose et Tom Kilroy, General Manager Digital Entreprise Group admet que : "Le WiMax a un intérêt pour certains marchés, mais nous ne sommes pas aveugles. Néanmoins, c'est un investissement à long terme et nous ne l'abandonnerons pas".
Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 15:45
Homme cagoulé qui utilise un ordinateur portableLes points d'accès des réseaux sans fil sont encore mal sécurisés, qu'ils soient privés ou professionnels.
Maigre consolation, l'Europe fait bien mieux que les Etats-Unis sur ce point.
La sécurisation des points d'accès est en général loin d'être optimale, notamment dans le grand public.
Selon une étude de la société WeFi, agrégateur de points d'accès Wi-Fi (50 millions de réseaux Wi-Fi référencés de part le monde), on apprend que 25% des réseaux européens sont totalement ouverts, protégés par aucun mot de passe.
Donc dans un cas sur quatre, les utilisateurs ne prennent pas la peine de crypter leurs accès (par clé WEP ou WPA...) ce qui implique les risques d'intrusions, d'utilisation frauduleuse des connexions,...
Aux Etats-Unis ce sont 40% des réseaux Wi-Fi qui ne sont pas protégés.
Les réseaux privés européens les plus sécurisés seraient :
  • en Allemagne et en Espagne (90% des réseaux sécurisés)
  • en France avec un taux de 80% de sécurisation, on est au dessus de la moyenne européenne.
Du côté des réseaux Wi-Fi professionnels, selon une étude de RSA, la division Sécurité d’EMC, 72% des points d'accès professionnels parisiens disposent d'une solution de sécurisation WPA contre 68% en 2004.
La sécurisation des réseaux sans-fil est essentiellement liée à l'utilisation du protocole WEP, fourni en standard avec les équipements, mais la protection n'est pas systématiquement activée.
Extrait du rapport RSA :

« La vitesse à laquelle il est possible de craquer le cryptage WEP fait qu’il n’offre pratiquement plus aucune protection face aux méthodes des pirates actuels. Nous pensons qu’il est urgent que les administrateurs de réseaux sans fil cessent de considérer le WEP comme un mécanisme de sécurité viable et qu’ils passent sans délai au WPA ou à des standards encore plus fiables », poursuit Sam Curry. « Il est essentiel que les points d’accès professionnels soient protégés par cryptage, même si le réseau de l’entreprise lui-même n’est accessible que via un VPN crypté. Ne pas utiliser la technologie WPA1 ou WPA2 laisse les entreprises vulnérables à tous les types d’attaques possibles contre les points d’accès et les ordinateurs utilisant une technologie sans fil. »

Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 07:40
Courbe croissante sur un graphiqueAux Etats-Unis, la courbe des ventes des smartphones Wi-Fi voit aussi le seul smartphone de Aplle, le iPhone venir titiller RIM et se diriger vers le haut du pavé encore largement tenu par Nokia.
Les derniers chiffres publiés par In-Stat, montrent que :
  • Nokia qui détenait 54,9% du marché au premier semestre 2008, est passé à 39,8% au second semestre et à 35,5% au premier trimestre 2009,
  • Apple, qui était à 5,33% est désormais à 18,5% après un pic à 19,4% au second semestre 2008,
  • RIM suit une progression constante en passant de 10,8% à 11,6% puis 16,5%.
  • HTC et Samsung suivraient dans cet ordre aux alentours de 10%.
En nombre d'unités de smartphones Wi-Fi vendus sur la période, Nokia en comptabiliserait 17,3 millions, Apple 9 millions et RIM 8 millions.
RIM vend cependant plus de smartphones qu'Apple ne vend d'iPhone et d'iPod touch, mais tous ses modèles ne sont pas dotés d'une puce Wi-Fi.
Alors que actuellement, 11,5% des mobiles vendus des modèles Wi-Fi, il devrait y avoir 25% de smartphones Wi-Fi en 2012, toujours selon In-Stat.
Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 07:18
Logo du conseil régional de BourgogneLa Région Bourgogne va proposer un accès à Internet de qualité pour tous les Bourguignons.
La situation des 500 communes qui n'ont pas encore accès à l'ADSL et aux 1.000 qui ne sont éligibles qu'à 512 Kbs au lieu de 2 Mbs) va nettement s'améliorer grâce au WiMax et son faible coût de déploiement.
L'objectif est passer de 60 à 92 % le taux des foyers bourguignons éligibles à 2Mbs.
Les stations WiMax sont en cours de déploiement par Net Bourgogne, la filiale dijonnaise d'Altitude Infrastructure, titualire d'une délagation de service public pour dix ans.
Les premiers clients commencent à être raccordés à des prix attractifs et en leur laissant le choix du fournisseur d'accès.
Les offres double play (Internet à 2 Mbs et téléphone illimité) seront proposées entre 20 et 40 euros par mois.
Grâce à la couverture WiMax, les abonnés nomades pourront se connecter dans toute la Bourgogne.
La Région Bourgogne voit aussi plus loin avec le projet de création d'un réseau à très haut débit (jusqu'à 100 Mbs), basé sur la fibre optique, et destiné dans un premier temps aux entreprises et services publics.
Clin d'oeil à notre amie Martine Vandelle, vice-présidente du Conseil régional de Bourgogne en charge des TIC.
Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 09:58
Dessin d'un voyaguer assis sur la carlingue d'un avion au symbole wi-fiCe sont Row 44 et JiWire qui viennent de lancer Skytown Center, un portail Web destiné aux voyageurs aériens, accessible directement à bord des appareils.
Skyton Center propose l'accès à des contenus multimédias ou l'achat en ligne.
Le modèle oblige les internautes aériens à passer sur le portail, le seul accessible en vol, en échange d'un accès gratuit à Internet.
Une étude publiée par In-Stat en juin 2009 estime que le nombre d'avions proposant une connexion Internet en vol devait passer de 25 en 2008 à 800 en 2009 créant un marché qui devrait générer 761 millions de dollars de revenus en 2013 avec 200 millions de connexions annuelles dans les avions.
Virgin American a été la première en mai 2009 à proposer un accès Wifi sur l'ensemble de sa flotte et d'autres compagnies lui emboitent le pas (American Airlines, bientôt Southwest Airlines,...).
Repost 0
Published by DanielM - dans Wi-Fi - WiMax
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • : L'information TIC vue par DM Conseil, cabinet de conseil TIC installé à l'île de La Réunion
  • Contact

Recherche

Archives