Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 08:33
Logo de la suite bureautique Office 2010En même temps que le cloud computing avec Azure, Microsoft affirme une forte orientation online.
C'est maintenant au tour de Office 2010, la nouvelle version de la suite bureautique, d'arriver avec une version en ligne gratuite, sous le nom de Office Web Applications.
Cette suite sera aussi proposée en version pour mobiles.
Dans sa version en ligne destinée aux ordinateurs, au travers du portail Internet Windows Live, la suite Office 2010 comprendra :
  • le traitement de texte Word,
  • le tableur Excel,
  • l'outil de présentation PowerPoint,
  • le bloc note OneNote.
Cette version "cloud" de Office 2010 sera accessible depuis Windows ou Mac OS X.
La version pour mobile, "Mobile 2010", contiendra uniquement les versions "light" de Word, Excel et PowerPoint, sur appareils Windows Mobile, BlackBerry et iPhone.
Office 2010 est annoncé pour une sortie vers le milieu de l'année 2010.
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 08:21
Photo de différents types de supports magnétiquesRegardez-vous souvent vos milliers de photos numériques ? Vos enregistrements par caméscopes sont-ils facilement accessibles ? Souhaiteriez-vous accéder en ligne à des archives numériques pour éviter des déplacements ?
Ces questions nous nous les posons tant au niveau personnel que professionnel, et nous recevons en réponse une autre question : quid du stockage des volumineux fichiers numériques que nous produisons tous ?
Les professionnels de l'audiovisuel ont eux été vite sensiblisés sur le sujet car l'archivage est vital dans leur activité.
Par ailleurs les conservateurs de patrimoines artistiques et audivisuels se sont lancés dans la numérisation des fonds, produisant des volumes énormes de données numériques.
L'archivage est basé sur des supports de moins en moins coûteux  mais qui nécessitent des copies de sécurité périodiques car ils sont sujets à détérioration.
La normalisation de ces supports, leur capacité de stockage et leur longévité sont variables.
Leur stockage doit aussi se faire dans des conditions spécifiques d'environnement (humidité, température, poussière,...) car l'affaiblissement du champ magnétique pour les supports de ce type ou les surfaces, les mécanismes, les composants électroniques pour les autres supports ne les rendent pas permanents.
Déjà en 2005 cette problématique était connue et les premiers conseils sont apparus, avec des exemples de cas où un patrimoine numérique était devenu inutilisable faute de précautions.
Le Département de recherche de la Cornell University Library a publié un excellent didacticiel sur le sujet de la conservation des archives numériques qui pourrait servir de base de travail à nombre d'acteurs préoccupés par la longévité des supports.
Après la conservation, la restitution fait aussi partie des préoccupations avec par exemple l'attente des débits nécessaires pour accéder à distance à des oeuvres numérisées en haute définition.
Avant la restitution proprement dite il faut retrouver l'oeuvre recherchée, ce qui peut se révéler difficile si on ne s'est pas entouré de précautions préalables (qui retrouve à coup sûr la photo de al réunion de famille de l'été dernier sans hésiter sur le choix du support - encore lisible ! - ou le dossier qui la contiendrait ?).
Il convient donc de répertorier et indexer les supports numériques - c'est bien le cas dans les supports physiques depuis bien longtemps.
Différentes normes existent comme la norme AFNOR Z42-013 de 1999 ou la norme AFNOR Z43-400 de 2005 sur l’archivage des données électroniques, car l'échange de données est aussi nécessaire entre systèmes d'information et d'archivage.
Des prestataires de services se spécialisent dans cette activité et offrent des compléments à l'archivage numérique, comme l'enlèvement à domicile, la numérisation, l'indexation et le stockage des originaux papier avec restitution à la demande.
Il y a lieu d'étudier ces solutions sécurisées qui certes ont un coût mais qui permettent aussi de réaliser des économies mesurables facilement (diminution des espaces de stockage dans des immeubles de bureaux chers au mètre carré,...).

image : supports.jpg
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 07:40
Photo d'ingénieur travaillant sur programme de prototypage rapideLe Centre Régional d'Innovation et de Transfert de Technologie - le CRITT de la Réunion permet depuis janvier 2009 dans son laboratoire de prototypage rapide de fabriquer des prototypes en plastique à partir de plans ou de dessins d'objets.
Pour reprendre Gilles Ham Chou Chong le directeur du CRITT, "c'est comme un scanner, mais à l'envers".
Le dessin est analysé pour produire des "tranches" du 1/10ème de millimètre à partir desquelles la machine produit les prototypes en environ une heure.
Elle utilise une poudre plastique blanche mais qui peut être teintée dans la masse pour produire l'objet.
Si l'objet convient et peut entrer en production par simple technique de moulage, un fichier numérique peut être utilisé pour le faire.
Les dimensions des prototypes produits sont actuellement limitées à 20x30x30 cm et le CRITT envisage si la demande se précise d'acquérir une machine capable de produire en plus grandes dimensions.
Toujours par Gilles Ham Chou Chong : "Les clients potentitels sont les cabinets d'archtecture, les fabricants d'emballages désireux de tester un design, mais on peut imaginer mille applications dans l'artisanat d'art, l'industrie du bijou,...".
Source : reuCCIR
Image www.charlyrobot.com
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 06:38
Logo de Microsoft AzureMicrosoft a dévoilé les prix concernant l''utilisation de sa plate-forme de cloud computing Azure lors de la Worldwide Partner Conference (WPC09), qui s'est tenue du 13 au 16 juillet à la Nouvelle Orléans.
La direction que prend Microsoft en direction du cloud computing et des autres services en ligne s'affirme.
Annoncé pour novembre 2009, ce nouvel outil de stockage et de calcul en ligne est destiné à concurrencer, et lorsque l'on connait Microsoft, tenter même de devenir leader sur le marché du cloud computing, actuellement dominé par Google et Amazon avec son offre Elastic Compute Cloud - EC2.
Les services seront facturés à l'abonnement ou à l'utilisation des ressources.
Pour une facturation aux ressources consommées, l'accès sera facturé 0,12 dollar de l'heure, le stockage 0,15 dollar le Go, et la bande passante 0,10 dollar le Go pour le débit ascendant et de 0,10 à 0,17 dollar pour le débit descendant.
Ces tarifs sont sensiblement les mêmes que ceux de la concurrence, mais suivant le projet les offres des différents prestataires restent délicates à comparer car les unités ou les volumes utilisés différent d'un prestataire à l'autre.
Par exemple Microsoft limite volontairement le niveau de stockage, et Amazon joue la transprence en proposant un simulateur de coûts pour étudier toutes les options proposées.
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 07:04
Image de feu d'articife avec inscription A l'occasion du 14 juillet 2009, la mairie de Paris avait décidé de retransmettre pour la première fois son feu d'artifice sur Internet.
Tiré depuis la Tour Eiffel, il coïncidait avec le 120ème anniversaire de la Grande Dame.
Pour cette première, la mairie de Paris avait disposé six caméras dans six points d'observation de Paris afin de retransmettre le spectacle.
Selon l'AFP, Paris a été victime du succès de la diffusion de son feu d'artifice sur Internet , le site de la mairie de Paris, Paris.fr aurait ainsi été rapidement saturé par environ 400.000 connexions.
Pour rétablir le trafic, la mairie de Paris a été obligée de proposer une seconde adresse, 14juillet2009.com.
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 07:04
Ordinateur portable sur une terrasse devant une piscineLes entreprises et les administrations sont donc de plus en plus nombreuses à planifier la migration d'une part de leurs effectifs vers le travail à domicile ou vers des petits espaces regroupant quelques télétravailleurs.
Dans de nombreux pays - dont la France, le télétravail bénéficie d'un cadre légal.
Seulement pour assurer dans de bonnes conditions une productivité au moins égale à celle d'un travail sur site il convient de s'entourer de certaines précautions pour garantir performance et sécurité.
Le routeur "tout-en-un" serait en passe de disparaitre au profit du "réseau distant virtualisé" qui simplifie la mise ne oeuvre et diminue les coûts d'exploitataions des solutions pour télétravailleurs, isolés ou regroupés à plsuieurs sur un site distant du datacenter.
Des explications sur la problématique et les solutions disponibles sur le marché.
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 08:41
Fille avec ordinateur portable connectée sur l'herbe d'un parcQuatre parcs de la commune de Villejuif (94 - 50.000 habitants), les parcs Pablo-Neruda, Normandie-Niémen, Emile-Zola et Lilas sont équipés de bornes wi-fi depuis début juillet 2009.
C'est une initiative de la municipalité suite aux Assises de 2006, où un engagement pour favoriser l'accès aux nouvelles technologies avait été pris.
Il est donc possible à la population d’accéder gratuitement à l’internet haut débit, à partir d’un portable ou d’un téléphone.
Une étude préalable et un débat public contradictoire sur la question ont été menés pour déterminer les lieux les plus adaptés.
C'est ainsi que les sites trop passants ou à proximité directe d'un groupe scolaire ont été écartés.
Dans chacun des quatre parcs, la zone d'émission de la borne wi-fi (environ 50 mètres) est matérialisée par des panneaux de signalisation.
Villejuif a aussi opté pour la précaution maximale avec un matériel qui émet à un niveau de puissance nettement inférieur aux normes autorisées.
En effet, la puissance d'émission sera inférieure à 100 mW et la limite d'exposition des personnes inférieure de 100 fois au seuil légal de 61 V/m.
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 08:04
Symboles des Google Apps gravitant autour du logoL'annonce en surprendra plus d'un, vu la popularite déjà acquise par les Google Apps.
Mais leur passage du stade de beta en version finale des solutions bureautiques, de productivité individuelle et de messagerie en ligne de Google n'est officiel que depuis le 8 juillet 2009.
C'est le cas de Gmail (!), Google Agenda, Google Docs et de Google Talk.
Google a profité de ce changement de statut pour lancer deux autres outils complémentaires à Gmail, la délégation de courriels et la sauvegarde des courriels destinés aux administrateurs réseaux.
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:23
Montre recevant carte SIM et puce sans contactLa technologie RFID - communément appelée "puce sans contact" - s'implante dans des domaines de plus en plus divers : sécurité, transport, logistique, fidélisation client, paiement, santé... .
L'identification dans les services publics
La carte à base de technologie RFID est le moyen d'identification retenu dans de nombreux services publics.
L'usager présente son badge devant un lecteur RFID à chaque fois qu'il est nécessaire de l'identifier (cantine scolaire, médiathèque, piscine municipale,...)
A La Réunion, Le Port et La Possession l'ont déployée de longue date à l'échelle de la commune (Assistance à Maîtrise d'Ouvrage DM Conseil), d'autres expériences et projets publics existent.
Le paiement
Une connexion WiFi, Bluetooth ou Edge associée à un lecteur RFID lui permet de communiquer en direct avec les banques et les instituts de paiement.
Le paiement sans contact peut aussi s'effectuer via une montre qui accepte une carte SIM personnalisable qui contient la puce RFID.
La société Laks par exemple propose une montre au public depuis début 2009 en partenariat avec Austria Card, et avec l'accord de MasterCard.
Des banques des Émirats Arabes Unis et de Turquie ont déjà commencé à utiliser ce système.
La carte de fidélité
Equipés d'une carte de fidélité avec un tag RFID, les clients peuvent consulter sur une borne leur cumul de points ou les échnager contre des réductions.
Reebok a ici choisi un système de borne avec une station d'accueil sans contact et le système implique aussi le téléphone portable du client, qui peut recevoir des SMS de la part de Reebok.
RFID et taxis
L'amélioration de la gestion des flux grâce à la RFID se remarque aussi dans le domaine des transports.
Voir notre article précédent sur l'extension du RFID sur ce que la société de services Steria a mis en place, notamment à l'aéroport Charles de Gaulle à Paris.
RFID et transports en commun
L'applications la plus connue de la technologie RFID reste la carte de transport sans contact.
L'usager passe sa carte sur un lecteur qui l'authentifie, valide son titre de transport, et lui donne accès au réseau en libérant le tourniquet.
3,4 millions de titres de transport sans contact circulaient en juin 2008 sur le réseau de transport en commun parisien de la RATP (le pass Navigo).
RFID et documents d'identité
Le RFID est aussi un moyen de s'assurer de la validité des documents et d'accéder aux informations unmériques contenues dans le document et de les comparer aux informations visuelles.
Il se pose par contre des questions de sécurité importantes sur l'intégrité des données contenues dans les tags RFID des passeports, des hackers ayant prouvé l'existence de failles de sécurité.
RFID et l'hôpital
La localisation des patients et le suivi des processus de soins trouvent une synergie toute particulière grâce aux applications rendues possibles par la RFID.
La société Versus Technology a intégré des tags RFID dans ses solutions logicielles de suivi des plannings et de la logistique à destination des cliniques et des hôpitaux.
Personnel comme patients sont ainsi équipés de tags qui permettent à la fois de les situer précisément dans l'établissement, et de vérifier que les parcours de soins sont correctement effectués.
Soulevant des problèmes d'éthique, des implants RFID ont aussi été testés dans le secteur médical et hospitalier.
Tag RFID pour animaux domestiques
La société Sniftag propose d'adapter le RFID pour les besoins des animaux de compagnie, et de leur maîtres.
Accroché au collier d'un chien, un boitier contenant un tag RFID permet de constituer des historiques des différentes activités, de son alimentation, ou encore de son état de santé.
Il est également possible de suivre son chien à distance, via un portail Internet, pour connaître l'activité d'un animal pendant que le maître est absent.
RFID et logistique
C'est le secteur dans lequel la technologie RFID est utilisée depuis le plus longtemps où elle remplace progressivement les codes à barre.
L'avantage de la RFID est ici déterminant, puisque la fréquence d'onde permet de repérer des tags à plusieurs centaines de mètres.
Cela permet par exemple d'effectuer facilement des inventaires et de surveiller les mouvements de marchandises en temps réel.
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 08:30
Par l'intermédiaire de la DIRISI (Direction Interarmées des Réseaux d'Infrastructures des Systèmes d'Information de la défense) le gouvernement vient de conclure un accord de quatre ans avec Bull visant à équiper en bureaux mobiles sécurisés (Globull) le Ministère de la Défense, le Ministère des Affaires étrangères, le Ministère de la Culture, le Ministère de la Justice, le Ministère de l'Intérieur, les services du Premier Ministre et le Commissariat à l'énergie atomique.
Outil à usage individuel connecté au port USB d'un ordinateur, Globull est un espace de stockage mobile sécurisé offrant 60 Go de stockage et assurant le cryptage AES 256 bits des applications et des données sensibles, quel que soit le système d'exploitation utilisé.
"En matière de mobilité, un de nos objectifs, fixé par l'état major des armées, a été de trouver une solution pour la protection des informations transportées sur des supports amovibles par les personnels des forces armées. Bull, avec sa solution Globull, en adéquation avec la politique de sécurité du ministère de la défense, nous a permis de répondre à ce défi qui est aussi celui de tous les ministères" explique Jean-François Montuelle responsable des acquisitions SSI à la DIRISI.
En option, Bull propose la solution Virtual Desk qui permet de lancer son propre environnement utilisateur (système d'exploitation et logiciels) sur un autre poste de travail, et ce directement à partir du module Globull.
Bull propose également des services d'assistance et de formation.

 Source : ITR Magazine
Repost 0
Published by DanielM - dans TIC en vrac
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • Le blog de DM Conseil - actualités TIC
  • : L'information TIC vue par DM Conseil, cabinet de conseil TIC installé à l'île de La Réunion
  • Contact

Recherche

Archives